Vaccination du chien, contre quelles maladies et quand ?

 

Maladie de Carré

Morbilivirus

Morbilivirus

La maladie de Carré est due à un virus, contrairement aux idées reçues elle ne touche pas que les jeunes. Des chiens adultes non vaccinés peuvent être atteints, d’où l’importance d’un rappel vaccinal régulier. Les chiens malades peuvent présenter différents troubles : oculaires, dermatologiques, neurologiques, mais aussi des troubles de la reproduction avec notamment des avortements. La transmission de la maladie ne nécessite pas de morsure, elle peut se faire en inhalant le virus contenu dans de la salive, de l’urine, des selles d’animaux contaminés. Il n’existe pas de traitement spécifique à cette maladie, c’est pourquoi une vaccination précoce et régulière tout au long de la vie de votre chien est fortement recommandée. Le protocole vaccinal consiste en deux injections espacées de 4 semaines dès l’âge de deux mois puis un rappel annuel.

 

 

Parvovirose

Parvovirus canin

Parvovirus canin

La parvovirose est également due à un virus. Ce virus est responsable de gastro-entérites hémorragiques. Même avec une prise en charge rapide cette maladie est mortelle pour environ 80% des chiots. Les sources d’infection principales sont les matières fécales de chien infectées. Toutefois, le virus est très résistant dans le milieu extérieur, il peut donc être transporté sur les vêtements, les chaussures ou encore le pelage des chiens avant d’infecter un nouvel animal.  Tant que votre chiot n’a pas eu l’ensemble de ses rappels, évitez les endroits fréquentés par de nombreux chiens et surveillez votre chiot afin qu’il n’aille pas renifler ou jouer avec les excréments de ses congénères. Afin de protéger votre chiot deux injections à un mois d’intervalle sont nécessaire dès l’âge de deux mois puis suivies d’un rappel annuel.

 

 

Hépatite de Rubarth

Il s’agit là encore d’une maladie virale. Bien que portant le nom d’hépatite elle ne touche pas que le foie mais aussi les yeux, les poumons et les reins de votre animal. Il n’existe pas de traitement contre cette maladie mortelle. Le virus se trouve dans les urines, les selles la salive des animaux malades, et contamine les autres animaux par contact direct. Un vaccin existe pour protéger votre chien. La protection contre l’hépatite de Rubarth nécessite deux injection réalisées à 4 semaines d’intervalle dès l’âge de deux mois la première année suivies d’un rappel annuel.

La Leptospirose

La leptospirose est due à une bactérie. Lorsque votre animal contracte cette maladie il développe très rapidement une hépatite ainsi qu’une insuffisance rénale qui peuvent s’avérer fatale à votre animal. La contamination se fait par l’intermédiaire d’urines de rongeurs contaminés (lapins, rats, etc…). Cette maladie est transmissible à l’homme chez qui on l’appelle également « la maladie de l’égoutier ». Les traitements médicaux sont souvent peu efficaces, alors que la vaccination protège correctement votre animal. Le protocole vaccinal consiste en deux injections à 4 semaines d’intervalle dès l’âge de 9 semaines la première année de vie puis en des rappels annuels. En cas de forte exposition, votre vétérinaire peut vous recommander de renouveler la vaccination tous les 6 mois.

La Rage

La rage est une maladie virale qui peut contaminer de nombreuses espèces de mammifères parmi lesquelles on trouve l’Homme. Le virus est contenu dans la salive des animaux atteints, par conséquent la contamination se fait fréquemment par morsure. Lorsqu’un mammifère est contaminé la mort est inéluctable. La France est officiellement reconnue indemne de rage depuis 2001, bien qu’elle ne soit plus obligatoire pour les animaux vivant sur le territoire, la vaccination reste recommandée et même obligatoire si vous voyagez à l’étranger. La vaccination contre la rage peut être réalisée dès l’âge de 3 mois sur un animal identifié et doit être renouvelée tous les ans.

La Piroplasmose

Elle est due à un protozoaire parasite des globules rouges qui est transmis au chien par l’intermédiaire des tiques. Ce protozoaire est responsable d’une anémie qui peut s’avérer très grave voire mortelle. Une vaccination existe, elle ne confère que 80% de protection mais ne vaut-il pas mieux 80% de protection que 100% de risque ? De nombreux cas de piroplasmose sont diagnostiqués chaque année dans la région de Caen, c’est pourquoi nous vous conseillons de vacciner votre chien, tout en n’oubliant pas de le traiter contre les tiques. La vaccination consiste en deux injections à un mois d’intervalle à partir de l’âge de 5 mois la première année puis en des rappels annuels.

La toux de chenil

Il s’agit d’une maladie à composante mixte virale et bactérienne qui touche essentiellement les jeunes chiens en collectivités. C’est pourquoi nous vous conseillons cette vaccination si vous envisagez de mettre votre jeune chien en pension, ou encore si ce dernier vit en chenil. La vaccination consiste en une administration intra-nasale au moins 72 heures avant la période à risque et un rappel annuel si le chien continue d’être exposé.