La mise bas chez la chienne

 

Exemple de boite de mise bas

Exemple de boite de mise bas

 

Avant la date du terme choisissez et préparez l’endroit de mise bas. Nous vous conseillons d’utiliser une caisse de mise bas. Si vous êtes bricoleur vous pouvez la fabriquer. Sinon sachez que vous pouvez en acheter. Pensez bien à mettre un fond dans un matériau facilement nettoyable car la caisse doit pouvoir être nettoyée régulièrement et facilement pour assurer un milieu sain aux chiots et à la mère.

 

 

 

 

Les 3 étapes de la mise bas

 

1.     Phase de préparation à la mise bas

Changement de comportement : la chienne s’isole, fait un nid, mange moins, s’isole. 24 à 36 heures avant la mise bas : chute de température corporelle de 1 à 2°C Durée : 12 à 36 heures pour les primipares

 

 

2.    Phase d’expulsion des chiots

Durée moyenne de 3 à 12 heures (au maximum 24h) Les contractions précèdent l’expulsion d’un jeune. Cette phase dure 20 à 30 minutes maximum et est suivie d’une période de repos (sans contractions) dont la durée est variable mais ne doit pas dépasser 2 heures. Ensuite, 2eme expulsion, 2eme phase de repos etc. Le nouveau né peut être entouré des enveloppes fœtales, le plus souvent, la chienne les rompt et brise le cordon ombilical en léchant le petit.

 

La chienne lèche le chiot pour rompre la poche

La chienne lèche le chiot pour rompre la poche

 

 

Si elle ne s’occupe pas de son chiot, vous devrez vous substituer à elle et rompre la poche fœtale à la main et permettre ainsi au nouveau né de respirer.

 

 

 

 

 

 

3.    Phase d’expulsion du placenta

Normalement expulsé après chaque chiot, penser à les compter au fur et à mesure pour s’assurer qu’il n’y est pas de rétention placentaire. Il est normal que la chienne mange ensuite les placentas.

 

 

Quand consulter ?

Si l’accouchement dure plus de 24 heures Si la chienne présente des contractions et que l’intervalle entre chiots est de plus de 20 minutes Lors d’absence de contractions et que l’intervalle est de plus de 2 heures Si la chienne présente des signes de douleurs Si la chienne présente des pertes de sang

 

 

Les soins aux nouveaux nés

 

L’environnement

La température du local doit être d’environ 25°C et ce durant les 10 premiers jours car les nouveaux nés sont incapables de lutter contre le froid. Vous pouvez soit utiliser une pièce fermée chauffée soit utiliser des lampes chauffantes. La pièce doit être bien sèche un environnement humide étant favorable au développement de pathologies respiratoires. Attention aux courants d’airs tout en veillant à une bonne ventilation de la pièce. L’hygiène est essentielle pour assurer la bonne santé des chiots et de la mère, pensez à bien désinfecter le local régulièrement. Le lieu de naissance doit être de préférence clos, pour éviter que les chiots ne s’éloignent trop (à la naissance les chiots sont sourds et aveugles ils ont donc besoin de contact de leur mère et de leurs frères et soeurs). Nous vous conseillons vivement de préparer une caisse de mise bas.

 

Le premier repas

Un grand nombre de chiot implique de compléter au biberon

Un grand nombre de chiot implique de compléter au biberon

 

La prise du colostrum (premier lait) est indispensable : très riche en protéines, en énergie et en anticorps, il permet aux chiots de s’armer contre différentes pathologies.  Il ne faut pas hésiter à aider le chiot à trouver la tétine de la mère. Pensez également à vérifier qu’il y ait bien du lait à toutes les mamelles en pressant délicatement la tétine depuis la base vers l’extrémité. Veillez bien à ce que chaque chiot tête au moins une fois sa mère dans les 4 heures suivant la mise bas. Plus la prise de ce lait est précoce meilleures seront les chances des chiots de bien se développer.

 

 

 

 

 

Lait maternisé adapté aux chiots et aux chatons

Lait maternisé adapté aux chiots et aux chatons

 

 

Par la suite, si la chienne est fatiguée, s’il  y a trop de chiots, s’ils ont du mal à téter, vous pouvez « biberonner » les chiots. Pour cela vous trouverez à la clinique du lait maternisé ainsi que des biberons adaptés. Le lait de vache n’est absolument pas adapté pour la croissance d’un

chiot.