L’HYPERTHYROIDIE CHEZ LE CHAT

QU’EST CE QUE L’HYPERTHYROIDIE? :

  L’hyperthyroïdie est une maladie hormonale provoquée par une augmentation de la production d’hormone thyroïdiennes par la glande thyroïde. 

Cette maladie touche les chats âgés de plus de 10 ans. C’est ailleurs la maladie hormonale la plus fréquente chez le chat passé cet âge. 

L’augmentation de la production d’hormone thyroïdienne est due dans 98% des cas à une hyperplasie bénigne de la glande thyroïde et dans 2% des cas à un cancer de la glande thyroïde.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES DE L’HYPERTHYROÏDIE? :

Un chat hyperthyroïdien présente souvent  un amaigrissement malgré un appétit conservé voir même augmenté (on parle alors de polyphagie). Un autre symptôme très fréquent de l’hyperthyroïdie est l’augmentation de la quantité d’eau bue par jour et de la quantité d’urine émise (on parle alors de polyuro-polydypsie). Bien souvent un changement de comportement est rapporté par le propriétaire avec notamment une hyperactivité, ainsi que de miaulements nocturnes. Des troubles digestifs comme des vomissements ou de la diarrhée peuvent également être observés. Une augmentation du rythme cardiaque appelée tachycardie peut être présente. Un souffle cardiaque peut également être présent lors de l’auscultation cardiaque réalisée par votre vétérinaire.

Même s’ils sont fréquents tous ces symptômes ne sont pas forcément présents lors d’hyperthyroïdie et seule la prise de sang permet d’établir le diagnostic de certitude. Etant donnée la fréquence de cette maladie, chez Proxivet nous avons inclu la recherche de l’hyperthyroïdie dans nos bilans senior pour les chats.

 

 

endocrinologie à la clinique vétérinaire proxivet mondeville caen
mesure de pression artérielle chez le chat clinique vétérinaire proxivet mondeville et caen

DIAGNOSTIC DE L’HYPERTHYROÏDIE:

 

La présence d’un ou plusieurs symptômes présentés ci dessus constitue un piste mais le diagnostic doit ensuite être confirmé. La palpation de la glande thyroïde par votre vétérinaire lui permet souvent de constater une taille anormale de cette dernière voir la présence d’un nodule. Toutefois, seule une prise de sang permet de confirmer la présence ou non d’une hyperthyroïdie en mesurant la quantité d’hormone thyroïdienne circulant dans le sang du chat. Chez Proxivet nous disposons d’un analyseur adapté qui nous permet d’obtenir cette mesure en une vingtaine de minutes.

Une fois le diagnostic posé il est important de vérifier la présence ou non des effets secondaires de cette maladie. Ainsi une prise de tension est recommandée pour rechercher une éventuelle hypertension ainsi qu’une échographie cardiaque pour rechercher une cardiomyopathie hypertrophique. De plus un bilan sanguin complet sera réalisé par votre vétérinaire afin d’explorer les enzymes hépatiques, la fonction rénale ou encore l’absence de diabète. 

LE TRAITEMENT DE L’HYPERTHYROÏDIE:

 

Plusieurs traitements existent pour prendre en charge l’hyperthyroïdie. En fonction de l’examen de votre animal, ainsi que des résultats de ses analyses votre vétérinaire vous proposera les solutions les mieux adaptées. Comme pour toute maladie chronique, la mise en place d’un traitement d’hyperthyroïdie quel qu’il soit nécessite un suivi régulier de votre chat. De plus cette maladie touchant les vieux chats il n’est pas rare que d’autres pathologies soient présentes en même temps, et elles peuvent être masquées par l’hyperthyroïdie ainsi un traitement médical (et donc réversible) sera toujours mis en place avant tout traitement chirurgical (irréversible). 

  • Traitement médical avec du Thiamazole: ce traitement est un traitement par comprimés ou par goutte à faire avaler matin et soir de préférence. Une fois mis en place des contrôles réguliers par prise de sang doivent être réalisés afin de trouver le bon dosage. Une fois ce dernier trouvé des contrôles tous les 3 mois sont recommandés. Ce traitement est assez peu onéreux et bien toléré par l’animal. Son point négatif est la nécessité de faire avaler un traitement deux fois par jour à son chat.
  • Traitement chirurgical par thyroïdectomie (retrait de la glande thyroïde): Ce traitement est définitif. Ainsi un traitement médical doit avoir été mis en place avant pour vérifier l’absence d’insuffisance rénale masquée par l’hyperthyroïdie notamment. L’inconvénient de ce traitement sont la nécessité d’une anesthésie, son coût, les risques d’hypothyroïdie ainsi que les risques de lésion du nerf laryngé lors de la chirurgie.
  • Traitement par radiothérapie: il s’agit là aussi d’un traitement définitif. Ce traitement est souvent réservé aux chats ne répondant pas ou mal au traitement médical. Il consiste en l’injection intraveineuse d’iode radioactif. Ce traitement est assez efficace puisque définitif en 3 mois dans 95% des cas. Toutefois il est très onéreux et surtout très contraignant puisque le chat doit être hospitalisé 2 semaines dans un centre de radiothérapie après l’injection. Comme pour la chirurgie ce traitement nécessite d’être certain de l’absence d’insuffisance rénale car il est irréversible.
  • Alimentation spécifique Hill’s y/d: il s’agit d’une alimentation appauvrie en iode. Ainsi, privée d’iode, la glande thyroïde ne peut plus produire d’hormone en excès. Ce traitement est intéressant mais il suppose que le chat accepte de le manger d’une part et que ce dernier ne soit nourrit avec rien d’autre (chasse, friandise etc…)d’autre part. Ce traitement ne peut donc être envisagé que chez des chats d’intérieurs ne vivant avec aucun autre animal.