L’Insuffisance Rénale Chronique (aussi appelée IRC), est une maladie très fréquente chez le chat et malheureusement incurable, les traitements donc nous disposons permettent de ralentir l’évolution de la maladie afin d’augmenter correctement et dans de bonnes conditions l’espérance de vie de votre animal. C’est pourquoi il est important de bien la comprendre pour mieux la détecter.

L’insuffisance rénale chronique c’est quoi?

Anatomie des néphrons

Anatomie des néphrons

Le chat possède deux reins dont la fonction est en résumé de filtrer et de nettoyer le sang, les déchets sont ensuite éliminés dans l’urine. Chaque rein est constitué de sous unités filtrantes de l’on appelle les néphrons. Contrairement au foie, les reins ne peuvent pas se régénérer, cela signifie que lorsqu’un néphron disparait il n’est pas remplacé. On appelle maladie rénale la disparition anormale des néphrons. La conséquence de la maladie rénale est appelée insuffisance rénale chronique car elle entraine une incapacité du rein à jouer son rôle de filtre et ce de façon irréversible (d’où le terme chronique).

 

 

 

Quelles en sont les causes?

Les causes d’insuffisance rénale chronique sont nombreuses on compte parmi elles:

  • Les maladies rénales familiales ou congénitales: comme la polykystose rénale très fréquente chez le Persan, le Maine Coon, le British Shorthair, le Chartreux etc…, ou encore l’amyloïdes rénale, la dysplasie rénale etc…
  • Les causes infectieuses: notamment la pyélonéphrite.
  • Métaboliques: notamment lors de l’administration d’une alimentation bas de gamme qui apportera des protéines de mauvaises qualité pouvant engendrer des désordres métaboliques à l’origine d’une maladie rénale.
  • Troubles électrolytiques : notamment lors de l’administration d’une alimentation de supermarché mal équilibrée en phosphore et en calcium qui peut favoriser l’apparition d’une maladie rénale.
  • Obstruction: lithiase urétrale ou vésicale.
  • Toxique, Médicamenteuse
  • Idiopathique
  • Tumorale
  • Maladie à médiation immune
  • Ischémie rénale

Quels sont les signes d’alerte pour le propriétaire?

une augmentation de la consommation d'eau peut être un signe d'IRC

une augmentation de la consommation d’eau peut être un signe d’IRC

Le signe d’appel le plus fréquent et le plus facile à observer et l’augmentation de la quantité d’eau bue ainsi que de la quantité d’urine (on parle de polyurie-polydypsie ou PUPD). Viennent ensuite une diminution de l’appétit, une halithose (mauvaise haleine), des nausées voir des vomissements, un amaigrissement, des ulcérations dans la cavité buccale, des diarrhées.  Lorsque la maladie rénale est très avancée on peut également observer des crises épileptiformes, une diminution de l’éveil de l’animal voir une anémie (muqueuses pâles).

Il est très important de comprendre que la maladie rénale ne se guérit pas. Les traitements dont nous disposons ont pour but de ralentir l’évolution de la maladie et d’apporter un confort de vie à l’animal. Aussi un dépistage précoce de la maladie est important. Lorsque la PUPD apparait votre chat ne dispose plus que de 30% de ses néphrons fonctionnels. Les premiers signes de maladie (nausées, vomissements, habitées) apparaissent lorsque seulement 25% des néphrons sont fonctionnels.

 

 

Quels examens permettent de confirmer la maladie?

analyses sanguines mettant en évidence une IRC

analyses sanguines mettant en évidence une IRC

Le diagnostic de l’insuffisance rénale passe par une analyse de sang montrant une élévation de l’urée ainsi que de la créatinine (deux déchets normalements filtrés par le rein et donc normalement présents en faible quantité), ainsi que par une analyse d’urine mettant en évidence une diminution de la densité urinaire (lorsque le rein fonctionne normalement il participe à la concentration des urines).

Réalisation d'une échographie

Réalisation d’une échographie

Afin de déterminer la cause de la maladie rénale nous pouvons être amenés à réaliser d’autres examens: Des examens d’imagerie comme l‘échographie ou la radiographie pourront être réalisés afin de chercher une calcul, des kystes, des images évocatrices de tumeur, etc… .

Des biopsies rénales pourront également vous être proposées. Nous réaliserons également des examens sanguins afin de rechercher notamment des conséquences de la maladie rénale comme une anémie, une hyperphosphorémie, etc…

 

 

 

Quels sont les traitements?

Si le diagnostic d’insuffisance rénale est effectué sur un chat présentant des symptômes ce dernier sera dans un premier temps hospitalisé et mis sous perfusion. L’objectif est alors d’éliminer un maximum de déchets métaboliques afin d’apporter un confort à votre animal et de compenser l’incapacité de ses reins à les filtrer. Dans le cas de vomissements ou nausées un traitement de pansement gastrique et d’anti-vomitifs lui seront également administrés. Une fois votre chat « équilibré » ce dernier pourra rentrer à la maison avec un traitement. Le traitement de l’insuffisance rénale chronique est mixte: médical et hygiénique.

Le traitement médical existe sous deux formes: comprimés ou liquide et est à administrer tous les jours.

traitement quotidien d'un chat insuffisant rénal

traitement quotidien d’un chat insuffisant rénal

traitement par comprimé en cas d'insuffisance rénale chronique

traitement par comprimé en cas d’insuffisance rénale chronique

exemple d'alimentation adaptée à un chat insuffisant rénal

exemple d’alimentation adaptée à un chat insuffisant rénal

Le traitement hygiénique passe par l’administration d’une alimentation vétérinaire adaptée qui sera équilibrée en phosphore et en calcium et dont les protéines seront de haute qualité afin de diminuer au maximum les déchets métaboliques que les reins n’arrivent plus à éliminer. L’alimentation pour chat insuffisant rénal est également source d’oméga 3 à effets anti oxydants. Il existe différentes marques et présentation pour l’alimentation d’un chat insuffisant rénal et il est important de trouver celle qui conviendra le mieux à votre animal, toute l’équipe Proxivet sera là pour vous y aider.

Une fois l’IRC diagnostiquée un contrôle régulier de la fonction rénale par prise de sang sera recommandé.

 

 

Comment peut on dépister la maladie précocement?

Vous l’avez compris l’insuffisance rénale ne se guérit pas elle se ralenti. Ainsi un dépistage précoce est important. Soyez attentifs à la quantité d’eau bue ainsi qu’à la quantité d’urine émise par votre chat. Toutefois ces signes n’apparaissent que lorsque seuls 30% des néphrons sont encore fonctionnels. Par conséquent l’équipe Proxivet vous recommande la réalisation d’un bilan sanguin annuel dès l’âge de 10 ans pour votre chat afin de surveiller ses paramètres rénaux. 

De plus si votre chat appartient à une race à risque pour une maladie rénale un dépistage ADN peut être réalisé et nous saurons ainsi si votre animal nécessite une surveillance accrue ou si une surveillance identique aux chats non à risque suffira.